A PROPOS

Automne 2005

Alors que je suis un jeune soldat en opération extérieure, j’embrasse pour la première fois la photographie.

Caché à l’abri derrière mon appareil, j’ai capturé des instants de vie de mon unité. Figer ces moment d’une rare intensité, où le sublime arrive parfois à survivre au tragique, est un art qui apprend l’humilité. Plus qu’une création, c’est un parfait équilibre entre l’attente et l’action. Avec parfois et il en faut, un soupçon de chance. J’ai rapidement réalisé que la photographie ne se pratiquait pas seul. Un photographe doit savoir donner son importance à la lumière, au sujet, à son environnement et au hasard.

J’en ai fait mes meilleurs alliés.